Ministère de l'Equipement, des Infrastructures et des Mines

Sceau de Republique Gabonaise

Infrastructures : Dans le concret de la route Port-Gentil-Omboué

Logo

Le 12 novembre 2018 pourrait être une date historique pour la plupart des membres du gouvernement et des invités qui découvraient, en foulant le bitume de la route flambant neuve et le béton armé des joyaux architecturaux que sont les deux ponts reliant Port-Gentil à Omboué et plus tard au reste du Gabon. La visite du chantier, le 12 décembre 2018, par Emmanuel Issoze Ngondet était l’occasion de cette découverte. Ce, après une interruption des travaux faute de financements.

Emmanuel Issoze Ngondet, particulièrement en compagnie du ministre de l’Équipement et des Infrastructures, Christian Magnagna, s’est imprégné de la matérialisation de ce grand chantier, conduit par la China Road and Bridge corporation (CRBC). Avec une forte délégation, il a été jusqu’au kilomètre 52 de cette infrastructure longue de 95,92 Km, disposant de deux ponts dont l’un, s’étire sur 4,707 km sur le fleuve Ogooué à Ozouri, tandis que l’autre, d’une longueur de 4, 577 km, enjambe la lagune Nkomi.

 «Je suis venu visiter le chantier pour apprécier le travail qui a déjà été mené par la CRBC. C’est une initiative du chef de l’Etat qui vise à connecter Port-Gentil au réseau (RN1) – Route nationale N°1 – par la route. Vous savez que les travaux avaient été arrêtés à un moment donné. Au moment où la reprise doit se faire, il était important que le gouvernement vienne sur le terrain et évalue ce qui a été fait et voir ce qui va être fait. Et par sa présence apporter son soutien à l’entreprise chinoise qui mène ce chantier des mains de maître», a déclaré Emmanuel Issoze Ngondet.

Appréciant l’ouvrage, Issoze Ngondet a indiqué qu’il s’agit d’«une prouesse technique, une performance appréciable qu’il faut mettre en relief».

Les travaux sont avancés à 92% et l’on se réjouit déjà de ce que cette infrastructure aura un impact certain sur le développement socio-économique de la localité et du pays entier. La facilitation de la circulation des biens et la mobilité des personnes notamment, accentueront la valorisation des richesses naturelles de la région (bois minerais, productions agricoles) et accroitra le développement du potentiel touristique.

«C’est un projet emblématique pour le développement de notre pays qui va participer au désenclavement de notre pays, au développement des échanges entre Port-Gentil et le reste du pays. Dans tous les cas, c’est une route de l’ouverture et du développement économique», a déclaré le ministre de l’Equipement et des Infrastructures.

Entamé en mars 2014, pour une durée de soixante mois, et pour une livraison vers septembre 2019, le chantier ne devrait plus connaitre de ralentissement par manque de financements. «Je peux vous assurer que toutes les dispositions financières ont été prises pour aller jusqu’au bout ce chantier», a déclaré le ministre du Budget, Jean Fidèle Ontandault.

 Source Gabon review du 13/12/18

Publié le : 31 / 12 / 2018


En Haut