Ministère des Infrastructures, des Travaux publics et de l’Aménagement du territoire

Sceau de Republique Gabonaise

Séance d'information

Logo

 Le Secrétaire Général du Ministère des Infrastructures, de l’Habitat et de l’Aménagement du Territoire, Jean Philippe NDONG BIYOGHO, a initié une rencontre d’information avec les responsables d’administration, les syndicats et l’ensemble du personnel de son Ministère ce vendredi 17 octobre 2014 à l’esplanade de la Direction du Matériel des Travaux Publics sise au camp de police de Libreville. Cette rencontre a essentiellement porté sur la PIP et son mode d’évaluation.


A ce sujet, le Secrétaire Général est d’abord revenu sur certains éléments de la situation qui a prévalu avant l’instauration de la PIP. Il s’agit entre autres de la prise en compte effective du pan Habitat et de la régularisation de la situation des catégories dites "défavorisées" dans le cadre du versement de l’ancienne prime de rendement.

A propos de la PIP, notamment en ce qui concerne le paiement du troisième trimestre 2014, le Secrétaire Général a fait savoir que le travail abattu en amont dans le processus de mise en application de cette prime et surtout concernant la définition des critères d’évaluation et la mise à disposition des états relatifs au paiement a été jugé non valable par la commission de la PIP. Dorénavant le seul système applicable est celui de la commission qui définit dans le calcul de la PIP les parties fixes et les parties variables assorties des coefficients.

 

A la suite de cette explication et selon ses estimations, le Secrétaire Général a tenu à rassurer les uns et les autres sur le fait que ce nouveau dispositif pourrait aboutir à un maintien sinon à une amélioration substantielle du montant perçu habituellement par chaque agent du ministère.

L’autre élément rassurant du propos du Secrétaire général est l’information qui a porté sur la réhabilitation prochaine des subdivisions des Travaux Publics sur l’ensemble du territoire national. Ce projet aura pour conséquence non seulement de restaurer l’image du ministère auprès des populations, mais aussi et surtout de permettre à certains agents de retrouver du travail ; l’objectif étant de donner à tous la possibilité d’être performants.

 

Pour conclure son propos, le Secrétaire Général a interpelé l’ensemble du personnel à plus de conscience et de responsabilité au travail. Car selon lui, le travail doit être respecté et préservé par l’observation des règles en vigueur et non par l’adoption des attitudes à risques inutiles.  

 

Publié le : 21 / 10 / 2014


En Haut